top2017une

Des tops, des tops, des tops ! 2017

Cet hiver s’annonçant pour moi chaotique, et probablement pauvre en publications, je profite du top annuel pour vous faire un petit coucou !

Je me suis surpris quelques rares fois, cette année (Coco, Wonderstruck, Dunkerque…), à retrouver un vrai plaisir ému en salle – ce n’est sans doute pas un hasard si ce fut souvent devant des films qui englobent leur spectateur dans un cocon d’enfance, d’émerveillement, de chaleur et de couleurs. Mais pas de miracle : je suis encore loin de pouvoir établir un top 2017 digne de ce nom, au-delà du fait d’avoir beaucoup de films à rattraper (ceux de Kelly Reichardt, d’Ang Lee, de Koji Fukada…), et d’avoir réussi l’exploit de passer à côté du hapenning Twin Peaks, qui semble cette année avoir servi de viagra à nombre de cinéphilies épuisées.

C’est donc assez logiquement que je vous refourgue un top englobant sorties récentes et découvertes anciennes, mon experience de spectateur ayant de toute façon de plus en plus de mal à séparer les deux. Aucun film ne ressort avec évidence de mes visions 2017, souvent occupées cette année à l’exploration de larges corpus certes passionnants, mais aussi très inégaux (le cinéma d’animation japonais indé cet été, mais aussi d’autres séries de films attendant leur article, dont les brouillons roupillent patiemment sur mon disque dur : sur les courts-métrages de Feuillade, sur les films couleur de Pathé…).

Un top sans réel ordre, donc, qui vise moins à vous recommander des chefs-d’œuvres, qu’a donner une idée de la palette de couleurs et de sensations qui ont fait le plus beau de mon année cinéma !

 

Commingled Containers
Stan Brakhage / 1997

 

cocopixar

Coco
Lee Unkrich, Adrian Molina (Pixar) / 2017

 

chatimant4

Châtiment
Reginald Barker / 1915

 

manchesterbythesea

Manchester by the Sea
Kenneth Lonergan / 2016

 

gostaberling3

La Légende de Gösta Berling
Mauritz Stiller / 1924

 

wonderstruck1

Wonderstruck
Todd Haynes / 2017

 

flowerbud

Flower Bud
Saki Nakano / 2014

 

coeurhiver

Un cœur en hiver
Claude Sautet / 1992

 

coeurargent

Le Cœur et l’argent
Louis Feuillade / 1912

 

bashu1

Bashu, le petit étranger
Bahram Beyzai / 1985-1989

 

D’autres beaux films pourraient sans problème intégrer cette liste : La Proie, De Bruit et de fureur, le premier Terminator, la surprise Personal Shopper, la réconcialiation Nolan… Et plusieurs courts d’animation japonais (UsaLullaby, Land, Melting Down) pourraient tout aussi bien prendre ici la place de Flower Bud. Enfin, même si je n’ai pas eu le temps d’en parler ici bas, la saison 2 du Bureau des légendes fut l’une de mes plus agrébales surprises de l’année, et une incision particulièrement singulière dans les dogmes narratifs des séries TV.

Je reviens à vous les prochaines semaines avec une série, justement, si tout va bien. Bonne année à tous !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser les balises et attributs HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>